L’Anaceb tient le pari du premier forum des maires enfants du Bénin

Financé par l’Ambassade des Etats-Unis près le Bénin et soutenu par l’Unicef Bénin, l’initiative Ovi gan a réuni 35 enfants de 32 communes du Bénin dans le cadre du premier forum des maires enfants du Bénin tenu du 27 au 2 mars 2018 à Cotonou.

Ovi gan, pour la participation des enfants à la gouvernance locale

Photo de famille des maires enfants du Bénin ©Atman BOUBA

Initié par l’Association national des conseils d’enfants du Bénin (Anaceb), le projet Ovi gan consiste à former une nouvelle génération de leaders et ce en commençant à la base, les enfants. Ainsi, l’initiative a dans sa première phase a désigné des maires enfants parmi les meilleurs élèves de chaque commune. Le processus de désignation des maires enfants s’est déroulé en deux phases. La première consistait en l’identification des meilleures élèves de chaque commune du Bénin pour constituer le conseil communal enfant. Quant à la seconde phase, elle consistait en l’élection des maires enfants au sein des membres de chaque conseil municipal enfant. Ce sera donc au terme de ces deux phases que les 32 maires enfants ont été désignés. Ces derniers ont pour mission de porter la voix de leur paire auprès des dirigeants pour mieux défendre leurs droits et participer à la gouvernance locale. C’est dans cette optique que le forum national des maires enfants du Bénin (FNMEB 2018) va trouver toute sa quintessence.

Le FNMEB 2018 : défi relevé par l’Anaceb

Durant quatre jours, 35 enfants de 32 communes du Bénin à savoir les maires enfants, les chefs de gouvernements scolaires et les ados reporters se sont réunis à Cotonou. Ils ont été édifiés sur la citoyenneté, le leadership, l’entrepreneuriat social et les techniques de plaidoyers. Des sorties pédagogiques ont par ailleurs égayer leurs séjours. Ainsi, ils ont pu être reçus en audience par le préfet du Littoral Modeste Toboula et à la Cour Constitutionnelle. Ils ont effectué des visites à la fondation Zinsou et à la place des Martyrs où ils ont été plongés dans l’historique de l’agression du dimanche 16 janvier 1977.

Les travaux de ce forum ont également jeter les bases de la création de l’Association national des conseils d’enfants du Bénin. A l’issu de l’Assemblée générale constitutive, Gloria Ayanou, maire enfant de la commune Parakou a pris les rennes de l’organisation. Désormais, elle dispose de deux ans de mandature pour combler les attentes placées en elle. Elle mesure par ailleurs la portée de la mission à elle confiée et fait de la délivrance des actes de naissances pour les enfants, son combat principal. Elle compte sur la participation sans faille de ses paires pour la réussite de son mandat.

Gloria Ayanou, maire enfant de Parakou
Présidente de l’ANACEB © Atman BOUBA

A l’issu de leurs séjours et de cette expérience de vie unique qui marquera sans doute leurs esprits à jamais, les maires enfants ont livré leurs impressions et formulé des engagements. Pour Amoussou Joviale, la plus jeune des maires enfants du Bénin âgée de 10 ans, elle promet une fois de retour dans sa

commune à Athiémè, de former son conseil enfant et de lutter contre les violences faites aux enfants. A Savalou, Maffon Précita place sa mandature sous le sceau de la participation des enfants à la vie locale dans le contexte de décentralisation. Et former son conseil communal enfant sur le leadership. Quant à la maire enfant de Bassila, elle promet également initier les enfants de sa commune au droit à la participation des enfants à la gouvernance locale.

Il faut souligner que chacun des enfants est désormais aguerri sur les questions de gouvernance locale, de leadership et surtout sur les Droits de l’enfant.

Un plaidoyer pour la participation des enfants à la gouvernance locale

MAFFON Précipita, maire enfant de Savalou présentant le plaidoyer ©Atman BOUBA

L’activité phare du forum des maires enfants du Bénin portait sur le plaidoyer pour la participation des enfants à la gouvernance locale. En effet, à l’issu des quatre jours du forum, les enfants ont formulé des plaidoyers et une proposition de loi pour leur participation à la gouvernance locale. Devant les autorités invitées, dont le représentant résident de l’Unicef au Bénin Dr Claudes kamenga, le maire intérimaire de Cotonou Isidore Gnonlonfoun, et la représentante du ministre des affaires sociales et de la micro finance, les maires enfants ont présenté leur plaidoyer et leur projet de loi. Dans son allocution, le représentant résident de l’Unicef au Bénin, le Dr Claude Kamenga félicite et applaudit l’initiative Ovi gan. Devant l’éloquence, la maturité et la pertinence des interventions des maires enfants, la représentant du ministre des affaires sociales et de la micro finance va plaider auprès du représentant du président de l’Assemblée nationale présent, pour l’instauration d’une initiative des enfants députés. C’est sur ces propos qu’elle va clôturer la première édition du forum national des maires enfants du Bénin.

Le pari est donc gagné pour le Projet Ovi Gan à travers l’Anaceb qui vient ainsi jeter les bases pour une participation citoyenne des enfants à la gouvernance locale.

Le FNMEB 2018 en images

Une réflexion sur “L’Anaceb tient le pari du premier forum des maires enfants du Bénin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *