CAMPAGNE NATIONALE DE PLAIDOYER DES ENFANTS : Lettre de Godwill

 

Ma Lettre de Plaidoyer

A l’endroit du Ministre de la Santé

Objet : Plaidoyer pour la vaccination systématique des enfants contre l’Hépatite B dans tous nos centres de santé au Bénin

Monsieur le Ministre,

Le 14 mai 2018, j’ai suivi une émission au niveau de la télévision nationale (5/7 Matin) sur les Hépatites et, j’ai vraiment pris peur quant à la dangerosité de l’hépatite B. Surtout lorsque cela affecte les enfants et les femmes enceintes.
La lueur d’espoir notée est qu’il existe un vaccin en matière de prévention. Vaccin qui devrait être administré aux enfants, notamment les nouveaux – nés dans les centres de santé…
Ma curiosité m’a poussé à me promener et vérifier durant la journée du 16 mai, si dans les centres de santé de ma Commune, cela se fait réellement. Malheureusement, grande fut ma surprise de constater que sur dix centres de santé visités, seulement deux ont affirmé le faire, ceci sans aucune preuve. Car face à mon jeune âge, les gens étaient apparemment gênés de ma curiosité et m’ont répondu oralement sans preuve…
J’imagine alors que cette situation serait pareille dans toutes les Communes du Bénin. Prise de peur et soucieuse de l’avenir de notre cher pays, j’ai décidé de saisir cette opportunité de campagne de plaidoyer qu’offre l’ANACEB pour, non seulement attirer l’attention de l’opinion publique sur cette situation, mais aussi plaider pour que dans l’urgence, les enfants soient sauvés de cette affection très dangereuse.
A tous ceux qui, de par leur position, peuvent influencer d’une quelconque décision pour que le vaccin contre l’hépatite B soit gratuitement et systématiquement administré aux enfants et pour un dépistage systématique des femmes enceintes,

Et surtout A Monsieur le Ministre de la Santé,

Je viens porter la voix de ces millions d’enfants du Bénin pour plaider afin que nous soyons sauvés de cette maladie.
Nous exigeons :
Notre droit à la santé ;
Notre droit à être en bonne santé contre les hépatites ;
Notre droit à être protégé…
Parce qu’aucun enfant ne doit être laissé pour compte pour le développement de l’Afrique (thème de la JEA 2018),
Parce qu’aucun enfant ne doit être laissé pour compte pour le développement du Bénin,
Je plaide pour que chaque centre de santé, public comme privé, même en zones rurales (très enclavées), fournisse de manière permanente ce service de vaccination aux enfants et de dépistage aux femmes enceintes.
Je vous remercie.

AGBIKODO Godwill Danielle

Elève en classe de 3e au Complexe Catholique OZANAM de KANDI, Département de l’Alibori

Lu et autorisé pour large diffusion
@ANACEB

conseilenfant@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *