PLAIDOYER DES ENFANTS : Morion nous interpelle !

Ma Lettre de Plaidoyer

 

A l’endroit des autorités de mon pays

 

Objet : Faire respecter l’âge minimum de mise en apprentissage des enfants et celui pour être chef d’atelier au Bénin

 

Je m’appelle AGBLONON Morion. J’ai 16 ans et je suis en classe de 1ere au Cours Secondaire HELIOS de Bohicon. C’est une très belle ville située au centre du Bénin, dans le Département du Zou. Elle est dirigée par le Maire Luc Sètondji ATROKPO que vous connaissez certainement.
J’ai vu votre annonce sur la campagne de plaidoyer sur Facebook et cela m’a intéressée. Il y a un moment que je cherchais un moyen pour parler d’un problème qui touche beaucoup d’enfants dans ma Commune et peut – être aussi ailleurs. Il s’agit de petits enfants de 08 à 13 ans au plus, apprentis dans des ateliers de mécanique, de vulgarisation, de coiffure, de menuiserie, de soudure et au niveau des lavages motos. Ils sont souvent logés chez leurs patrons. Ils font des travaux durs, soulèvent des choses qui dépassent leur âge, dorment souvent dans les ateliers et ne mangent pas bien.
C’est vraiment grave et je me pose plusieurs questions :
On dit que l’école est obligatoire : Pourquoi ils ne sont pas à l’école comme moi ?
Pourquoi les patrons font du mal à ces enfants apprentis ?
Pourquoi les gens voient ça et ne disent rien ?
J’ai appris lors d’une sensibilisation au Centre de Promotion Sociale de Bohicon que la loi a dit que les enfants doivent avoir au moins 14 ans avant d’être apprenti. C’est vrai ?
Et pourquoi les policiers n’attrapent pas ces patrons là?
On nous a aussi dit que les patrons doivent avoir au moins 25 ans avant d’avoir leur atelier. C’est vrai tout cela ? Si oui beaucoup de personnes font les choses contraires à la loi. Car il y a beaucoup de patrons qui n’ont pas 25 ans.
Je vous invite à mener les enquêtes pour voir si ce que je dis n’est pas vrai.
Ces enfants souffrent trop et beaucoup qui sont mes amis me disent ça.
Je vous demande pardon de publier ma lettre pour que tout le monde sache que ces enfants souffrent. Et comme nous voyons ça tous les jours et on ne dit rien, je demande aux autorités de faire comme ils font pour les motos ou les casques. Que la police punisse les patrons qui font ça.
La place des enfants, c’est à l’école et non dans les ateliers pour faire des travaux des adultes.
Encore merci à tous ceux qui ont initié cette campagne qui nous permet de dire aux autorités, ce qui ne va pas. Il y a beaucoup des choses que nous allons dire dans nos prochaines lettres.
A demain donc.

 

AGBLONON Morion

Elève en classe de 1ère
Cours Secondaire HELIOS à BOHICON

République du Bénin

 

@ANACEB

PLAIDOYER DES ENFANTS : Morion nous interpelle !

Mail: conseilenfant@gmail.com

Téléphone WhatsApp: +22996779473

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *