Je suis sûr qu’avec le suivi des enfants, nous allons réduire la maltraitance des enfants dans les maisons

CAMPAGNE NATIONALE DE PLAIDOYER DES ENFANTS

Ma Lettre depuis la Commune d’Avrankou, Département de l’Ouémé.

Je suis sûr qu’avec le suivi des enfants, nous allons réduire la maltraitance des enfants dans les maisons

 

 

Problème constaté :
La maltraitance des enfants appelés « Vidomègon » dans les maisons

Qui peut résoudre ? :
– Les enfants nous-mêmes
– Les Mairies,
– les forces de l’ordre et la justice
– les chefs traditionnels et nos parents

Solution proposée :
D’abord pour nous les enfants :
Si nous voyons qu’on maltraite un enfant à côté de nous, nous devons dire ça à nos parents ou à nos enseignants.
Si dans notre Commune, il y a un Conseil Communal Enfant, nous pouvons aussi dire ça au Maire Enfant ou bien à ses membres.
Moi je suis le Maire Enfant d’Avrankou et si vous voyez ça, appelez moi au numéro : +229 97444276 (c’est pour mon papa).
Dans chaque école aussi, on est entrain de mettre en place les gouvernements scolaires. C’est très bon car nous parlons entre nous de nos problèmes et nous protégeons nos camarades. Donc, il faut que chaque enfant participe comme ça pour sauver les autres.

Ensuite pour les Maires :
Comme le Maire de chez moi et mon Directeur, installez un conseil d’enfant dans votre Commune. Vous ne savez pas ce que vous ratez sans nous. Avec ça, les enfants vont vite vous dire leurs problèmes, nous apprenons beaucoup de choses sur notre Commune, notre pays et comment devenir un bon leader. Il faut vraiment que toutes les Communes disposent de leur CCE qui a un gouvernement scolaire dans toutes les écoles et les collèges.
Je demande aussi que les CCE soient dans les comités qui parlent des enfants dans chaque Commune. C’est pour parler de notre avenir et pourquoi faire ça en notre absence ?
Normalement, dans tout le pays, si on fait des réunions concernant les enfants, on doit avoir au moins un enfant assis là pour participer. Il va vous dire la vérité sur ce qu’il a vu ou entendu sur la maltraitance des enfants.

Pour les forces de l’ordre et la justice, je demande simplement de bien punir les gens qui maltraitent les enfants. D’appliquer le code de l’enfant.

Pour les chefs de collectivités et nos parents, je demande de bien écouter les enfants quand ils leur disent ça et de les prendre au sérieux. Si nous voyons un enfant maltraité, c’est à nos parents que nous disons ça d’abord. Donc ils doivent aider et sauver cet enfant et de ne pas fermer les yeux.

Voilà ce que je veux dire dans ma lettre pour nous demander de nous organiser et travailler ensemble pour lutter contre la maltraitance des enfants appelé « Vidomègon ».

ATINDOHOUTO Faith, 14 ans, élève en classe de 3e M1CEG Malè Avrankou

Maire Enfant
Conseil Communal Enfant d’Avrankou

 

Lu et autorisé pour large diffusion

@ANACEB


Mail: conseilenfant@gmail.com
Web: www.anaceb.com
www.facebook.com/anacebenin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *