Pourquoi l'ANACEB

Notre vision en 3 points essentiels

Ecoute

Offrir un cadre d'écoute et d'attention aux enfants

Participation

Permettre la participation citoyenne des enfants

Conditions

Créer des conditions favorables à l'enfance

Pétition

Touche pas à un Enfant ! PÉTITION DES ENFANTS CONTRE LES VIOLENCES FAITES A LEURS EGARDS : Nous demandons aux adultes de cesser de violer, d’assassiner ou d'imaginer toute forme d’abus sur les enfants.

Signez la pétition maintenant

Ils parlent de nous

Ces organisations nous soutiennent

L'Ambassade des USA

client

client

Notre actualité

Restez informé de nos activités et projets en cours

Atelier l’impunité en matière des droits des Enfants en collaboration avec PLAN BENIN & FODDEB

Résumé de l’atelier en rapport avec l’impunité en matière des droits des ENFANTS

smart
smart

ce lundi 15 juin 2020,Infosec Cotonou
En résumé, l’impunité en matière des droits des enfants est une manque de sanctions par rapport a une transgression des droits de celui-ci et qui nécessite que justice soit faite. Ainsi, au cours de cet atelier maître Olga ANASIDE nous montre les déterminants et manifestations de cette impunité. D’abord elle nous renseigne sur quelques droits des enfants qui sont violés comme: le droit d’accéder à l’éducation de base, la violation sur toute les formes d’abus, le droit au respect de sa dignité et de son honneur…ensuite elle énonce les causes ayant rapport avec l’impunité lors de la transgression de ces droits comme par exemple: les facteurs et pesanteurs sociologiques, les croyances traditionnelles, les liens de fraternité entre l’auteur et la victime, le relâchement de la loi à cause des subjectivités etc….enfin pour finir elle fait ressortir des recommandations assez pertinentes pour mettre fin à cette impunité. Il s’agit: d’agir sur les habitudes longtemps perçu normales ; de cesser de croire que nul ne connais la loi ; de sensibiliser sans relâche; d’éduquer et éveiller nos populations; d’accentuer les formateurs de droits pénales; de concilier les exigences de la justice pénale et de travailler à instituer des lois applicable pour tous. De plus, lors de cet atelier Mr Éric HACHEME nous expose une communication en rapport avec le cadre juridique relatif la répression des auteurs d’infractions sur mineurs. Dans sa communication, il fait cas des mécanismes régionaux et internationaux de protection judiciaire des victimes. Ainsi donc, il révèle que pour combattre l’impunité, des textes ont été élaboré et on peut citer:les instruments juridiques ( lois, droits et devoirs de la personne humaine), le code de l’enfant en République du Bénin, la convention relative aux droits de l’enfant qui a en son sein 03 protocoles ( le premier ayant rapport avec la prostitution des enfants, le deuxième qui est une facultative impliquant les enfants dans l’armée et le troisième qu’est la traite individuelle) ,de plus plusieurs conventions ont été ratifié pour permettre la protection de ces enfants mais le problème d’impunité persistait toujours. De là il a aussi fait des recommandations comme: dynamiser les mécanismes existants, sensibiliser les acteurs de la chaîne de protection des enfants. Aussi des recommandations ont été énoncé par les participants sur les plans institutionnels, communautaires, politiques et judiciaires. Et c’est ainsi qu’a pris fin la séance.
Fany MIWANOU
ANACEB

Lire la suite

Des livres pour vous en ces temps chez vous

Soyez-positif

Occupez vos temps en lisant les livres que nous vous proposons

En retour, pour nous soutenir, tout appui aux actions de notre association sera un honneur inoubliable.

Nous vous invitons à envoyer votre contribution, par mobile money ou flooz sur les numéros : +229 97859615 ou 94575207
Ou nous contacter : conseilenfant@gmail.com 

http://www.facebook.com/anacebenin

 

Cliquez sur un titre pour télécharger

La recherche documentaire dans le web scientifique libre

Power of a praying wife by Stormie Omartia

L’etrange destin de wangrin

Reinhard Bonnke – Holy Spirit Are We Flammable or Fireproof-1

Oser parler en public

Comment parler à nimporte qui dans toutes les situations

The money book for the young, fabulous & broke ( Suze Orman)

Gestion de la relation client

orthographe-le grand livre

Expliquer le coronavirus aux enfants.pdf

Expliquer le coronavirus aux enfants.pdfcahier_pedagogique3

1001 Vocabulary & Spelling Questions

LES FRASQUES D’EBINTO

Surmonter la Dépendance

Aime Césaire – Cahier d’un retour au pays natal

L’apologie de Socrate (2)

God’s Outrageous Claims – Lee Strobel

suze_orman_women and money

L’aventure ambigue

Guide indicatif de confection et d’entretien des masques barrières covid19

lesprit_ou_la_pensee

Lechemindunmondemeilleur

La grève des Batu de Aminata Sow Fall

le grand livre de la vente

L’amitie

The Road to Wealth_ A Comprehensive Guide to Your Money–Everything You Need to Know in Good and Bad Times ( Suze Orman)

Comment gérer son personnel pendant l’épidémie à Covid-19

Suze Orman’s 2009 Action Plan_ Keeping Your Money Safe & Sound ( Suze Orman)

Pensees-Puissantes-mon-identité-ma-valeur

Le petit prince de Belleville – Calixthe Beyala by Beyala Calixthe (z-lib.org).epub

Methodes-des-sciences-sociales

Le moi et le ça

Flyer Français Gagner dans le Jeu de la Vie

EXALTE MOI (Roman)

The Money Class- Learn to Create Your New American Dream ( Suze Orman )

Le Parachutage

Une Révolution efficace

L’ homme le plus riche de Babylone – George S. Clason

optimiste

Loin-de-mon-pere-Veronique-Tadjo

100 proverbes français

The 9 Steps to Financial Freedom Practical and Spiritual Steps So You Can Stop Worrying by Suze Orman

Zola_Germinal

Le leadership by Harvard Business Review (z-lib.org)

Le Roi Vert by Sulitzer Paul-Loup (z-lib.org).epub

Message des Enfants : Journée mondiale contre l’esclavage des enfants

 

En  ce jour­ où nous célébrons la Journée Mondiale contre l’esclavage des enfants, l’ANACEB par ma voix,
vient non seulement attirer notre attention sur une telle journée presque oubliée, mais aussi témoigner notre solidarité à tous ces enfants encore victimes d’esclavage sous diverses formes de part le monde.

Publiée par Association des Conseils d'Enfants du Benin sur Mardi 21 avril 2020

 

Cette journée a été instituée en 1995 après la mort d’un jeune pakistanais de 12 ans qui avait tenté de dénoncer les mauvais traitements subis depuis qu’il avait été vendu pour rembourser une dette familiale.
Oui : vous l’avez bien entendu : Il a été vendu comme un objet. Et comme lui aujourd’hui, des enfants continuent de vivre clandestinement cette triste réalité.

Dans le monde, les enfants représenteraient plus de 10% du potentiel de la main-d’œuvre.
Les enfants esclaves contribuent chaque année pour plus de 13 milliards d’euros au Produit Intérieur Brut mondial.
L’esclavage des enfants est devenu un instrument de la guerre commerciale planétaire :
Oui, que ce soit vos habits, vos chaussures de sports, vos téléphones et autres objects manufacturés, sachez que des enfants sont exploités quelque part dans le monde et, parfois près de vous, comme main d’oeuvre pour les fabriquer.

Ici chez nous, grâce aux efforts de notre gouvernement, des institutions de l’Etat et de la société civile , le phénomène d’esclavage des enfants est presque conjugué au passé.
Mais tant que certains de nos frères et sœurs continueront de vivre l’enfer du phénomène de vidomegon , ou d’être victime de trafic voir d’assassinat, nous continuerons de crier haut et fort qu’il reste beaucoup à faire .

Décideurs à divers niveaux,
Chers parents,
Les enfants constituent malheureusement le groupe de travail le plus vulnérable et le moins protégé.

Nous demy donc de tous et de chacun, plus d’engagement, plus de ressources et la solidarité pour éradiquer à jamais ce fléau.
Et que soit célébrée à jamais dans chacune de nos sociétés, l’enfance épanouie.
Je vous remercie

 

Publiée par Association des Conseils d'Enfants du Benin sur Mardi 21 avril 2020

 

AGBIZOUNON M. F. M. Précieuse
Conseillère Communale Enfant
Porte – parole
ANACEB

En ce jour où nous célébrons la Journée Mondiale contre l'esclavage des enfants, l'ANACEB par ma voix, vient non…

Publiée par Association des Conseils d'Enfants du Benin sur Jeudi 16 avril 2020