Mar 23, 2020 Actualité

 

République du Bénin,

Natitingou, le 23 mars 2020

 

LETTRE OUVERTE / MEDIATISEE

À SON EXCELLENCE : MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU BENIN, CHEF DE L’ETAT, CHEF DU GOUVERNEMENT

Excellence Monsieur le Président,

Nous venons par la présente vous faire part de ce qui se passe réellement dans nos établissements scolaires, par rapport au respect des mesures de prévention du COVID-19 ; ceci afin d’attirer votre attention sur la nécessité de fermer momentanément les écoles.
Tout d’abord, au nom de tous les enfants du Bénin, nous venons saluer les efforts déployés par l’Etat Béninois pour prévenir et maitriser la propagation de cette pandémie. Nous sommes fiers des dispositions prises, notamment les onze (11) mesures du Conseil extraordinaire des Ministres du 17 mars 2020. Mais sur le terrain, plusieurs observations nous préoccupent spécifiquement.
Dans nos localités, les cérémonies traditionnelles et les fêtes continuent d’être organisées avec regroupement de centaines de personnes. Aussi, dans la plupart des écoles des 77 communes de notre pays, il n’existe ni masques, ni gans, ni flacons hydroalcoolique ou solution savonneuse pour se laver les mains. Celles qui en disposent manquent d’entretien fiable. Les écoles n’arrivent pas à respecter la distance de sécurité entre les apprenants en classe. Pendant les récréations, tous affamés, les enfants ne peuvent manger tour à tour. Les plats et les cuillères exploités par certains sont également utilisés par d’autres sans être lavés comme il le faut.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Sur les 12 millions de béninois, les enfants représentent 45%. Et plus de 03 millions âgées de 03 à 17 ans, sont scolarisées (taux de scolarisation, INSAE, 2019). Dans les pays déjà durement touchés par ce virus tueur, on a constaté que les enfants étaient des porteurs sains. En effet, s’ils ne sont pas pour l’instant aussi violemment frappés par le virus, comme le reste de la population, ils contribuent fortement à la progression et à la propagation de ce virus. Comme vous le savez, s’il y a une petite chance de court-circuiter ce coronavirus, ça passe par la fermeture des endroits où il y a une grande concentration d’individus et une promiscuité certaine. Nos établissements scolaires sont donc en première ligne : une mesure de précaution de fermeture de toutes les écoles, permettraient donc une moins importante contamination.
Enfin, le Bénin fait partie d’un espace communautaire, l’UEMOA par exemple, dans lequel des examens de fin d’année sont organisés dans une période harmonisée. Donc, même si le Bénin ne ferme pas ses écoles, il sera amené à s’arrimer au calendrier harmonisé du Baccalauréat qui sera probablement réaménagé en raison de la fermeture des établissements dans les autres pays de l’UEMOA.

C’est pourquoi nous venons vous prier de reconsidérer votre décision de non fermeture temporaire des écoles, collèges et universités du Bénin. Maintenir les établissements scolaires ouverts semble une mesure contraire à celles prises lors du Conseil des Ministres extraordinaire du 17 mars 2020. De plus, les enfants, porteurs sains, véritables portes d’entrée du virus auprès des personnes âgées qu’ils retrouvent à la maison, ne sauraient véritablement profiter de leur instruction s’ils ne sont pas en vie. Alors, par la simple fermeture des établissements et les mesures de confinement prises le plus tôt possible avec les moyens nécessaires aux différents acteurs, notre population sera efficacement protégée, contrairement à d’autres pays qui l’ont fait tardivement et qui en payent le prix actuellement.

Nous vous prions donc de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de nos alarmantes sollicitations.

Pour les Enfants du Bénin

et au nom de l’ANACEB

Le Présidente

Shafeekath ASHANTI

­

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 17 =